Jaiselmer, aux portes du désert,… Bienvenue au Rajasthan et ses mille photos ! (1ère Partie)

C’est un rêve que nous accomplissons aujourd’hui, découvrir les merveilles et les richesses du Rajasthan, le voyage dans le voyage, un autre pays dans l’immense pays qu’est l’Inde,…et il est aussi mythique que les rêves du partir vers la Thaïlande ou le Cambodge ou le Vietnam ou encore.le Laos,… un pays de rêve, tellement dedans comme dehors de l’Inde, à part, un vrai cinquième pays dans cette merveilleuse année ! Lors de cette dernière dizaine d’années, le temps des visites, nous l’avions consacré à écumer le Tamil Nadu, le Kerala et Goa,… le sud avec nos enfants. Aujourd’hui, nous rêvons du Rajasthan, et ils vous en font une vidéo délirante !!! A nous l’aventure !!!

Il était plus que temps pour nous de monter vers le Nord et visiter enfin des sites enchanteurs comme Jaiselmer, Jodhpur, Udaipur, Jaipur, Agra et son Taj Mahal et pour finir Delhi … le circuit est dessiné, nous commencerons par la fin, par l’extrême ouest de l’Inde, à la frontière du Pakistan, aux portes du désert du Thar, dans les dunes de Sam donc : Jaiselmer et sa forteresse aux pieds des dunes !

cof

Nous sommes partis aux aurores de Pondy pour rejoindre Chenai airport, un vol intérieur jusque Delhi, les joies de se retrouver à nouveau dans les airs et le parfum particulier des aéroports.

20180410_115912

Un avion bombardier à hélices rend l’aventure plus délicieuse encore quand nous survolons le Rajasthan, ses plaines arides, son désert. L’aéroport de Jaiselmer est récent, les bâtiments sont neufs et annoncent la couleur ocre des palais, le décorum est monumental, et… des militaires partout. La principale base aérienne chargée de surveiller la frontière du Pakistan est gigantesque, les campagnes environnantes sont peuplées des différents corps expéditionnaires de l’armée indienne. Une jeep nous cueille à l’aéroport, et nous voilà partis déjà dans les dunes qui nous offrent une vue imprenable et majestueuse du fort, au soleil couchant.

20180411_155155

Nous logeons dans une guesthouse aux pieds des remparts, accueillis par Manu, Anu et Rajha. Après un changement d’hôtel rapide nous découvrons avec admiration la terrasse qui sera notre endroit de repos après cette journée de trajet,.. et nos doux rêves vers les sables et ces instantanées de notre quartier proche.

Ce matin, après un bon déjeuner, la température grimpant si vite, nous partons vers cette forteresse si vivante : le marché traversé sous les regards curieux de la population locale, des sourires, des curiosités échangées, et loin des commentaires des guides, nous avons trouvé un endroit chaleureux, bienveillant, et souriant. La population locale devine qu’il y a en nous comme un truc incompréhensible : « Que viennent faire une top-modèle avec ses trois grands enfants et un petit bout d’homme qui salue tout le monde, avec un étrange beau mec qui ressemble à un Indien moderne en short à travers les rues ? »

(c’est Fab qui parle).

Allez, c’est parti pour la visite !!!

La forteresse est un dédale de ruelles qui me font penser à Dubrovnik, Carcassonne, … l’avis n’est pas partagé par tous, les maisons sont grandioses, sculptées dans cette même pierre de grès unique dans la région. Les échoppes des habitants offrent tout l’artisanat possible, le plus impressionnant ? Le silence et la complexité des sept temples jaïns en son sein. Le Jaïnisme est une religion dite presque monothéiste suite à sa mixité forte entre les acquis spirituels de l’hindouisme et le bouddhisme,… entre ses sculptures très shivaïstes et cet unique penseur vénéré, il y a ce silence et cette lumière….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous parcourons dans tous les sens les ruelles et les remparts, s’accordant une halte méritée pour prendre le lunch face à l’immensité du désert au delà de la ville en contrebas. Surprenant aussi et petit choc de voir soudainement apparaître la Sosie de sa propre Soeur, ou sa vraie soeur ou … Une joie jeune fille face au vent. Et puis la lente descente vers la vieille ville, découvrant un palais de cinq maisons que nous décidons en coeur de remettre à destination, il fait presque 38 degrés,… Une longue douche froide et une longue sieste nous force à manger bien tard avant une nuit bien méritée.

Ce matin, on ne traîne pas, on part à 10:30 (!), visiter les Halevi, noms données à ces maisons des riches commerçants du 18ième siècle, les Jains justement. Jusqu’alors, tous ces habitants de Jaiselmer vivaient dans l’enceinte des remparts de la ville. Mais ces riches négociants en fruits secs de Chine (pistaches, cacahouètes, …), d’opium d’Afghanistan, d’or et d’argent du Pakistan, de soie du cachemire,… situés à l’endroit stratégique de la route de la soie, à l’extrême fin du désert, ces commerçants donc se voient l’autorisation du maharadja de l’époque de construire leur demeure en dehors des murs. Ils s’affairent, ces cinq frères, à construire ce qui deviendra des maisons somptueuses en enfilade, reliées et chevillées entre elles par des portes dérobées, une splendeur d’édifices inégalées. Ces cinq frères ont pratiqué leur négoce prospère jusqu’à l’ouverture des routes maritimes, qui fit progressivement le déclin de la ville et du caravanserails, d’autres routes, d’autres destins, et la fin de la mythique route de la soie.

Il y a une trentaine d’années, pareils au peuple Chettyard du Tamil Nadu, ils se diversifièrent et deux frères vendirent leurs maisons à un riche industriel indien qui innondera l’Inde de ses scooters,… l’histoire rapportera qu’il voulut démanteler les façades pour orner ses maisons dans un autre état. La premier ministre de l’Inde, Indira Ghandi, de passage après les premiers essais nucléaires dans la région, fit arrêter le démantèlement des demeures et les fit inscrire au patrimoine immémorial indien, achetant au nom de l’état indien la maison n1 et n5, interdiction de toucher aux trois autres qui restent dans le patrimoine familial ! Ouf ! La visite de la n3 fut une vraie découverte et comme à Benares, (Varanasi), des fabricants belges ont décoré de miroirs les plafond de la maison,… c’est bien ce que nous sentions, une maison pour nous …

Descendant cette rue inoubliable et gorgée d’histoire, nous nous dirigeons sous un soleil écrasant, il fait tous les jours entre 37°c et 40°c vers ce que nous avons vu du fort, un lac qui sera à nos yeux un étang qui alimente la ville en eau, … le temps de se restaurer aussi sur un rooftop que peu de touristes connaissent,… une gargotte sur une terrasse bien comme nous pouvons les aimer avant de remonter avec quelques haltes sur la route, et regarder un vache passer.

Il ne reste qu’une heure et demi pour se préparer à….

oznor

L’expérience du désert, pareille dans nos mémoires à ces 24h dans les back waters au Kerala en 2011,pareille à ces 24h sur notre bateau dans la baie dalong, 24h de petits bonheurs dans les dunes de Sam, en bordure du désert du Thar. Ici, tout le monde le fait ce safari, nous c’est l’idée de vivre avec nos enfants un petit moment entre nous ! Dingue de parler comme ça alors que nous vivons.depuis dix mois les uns sur les autres, toujours ce besoin de ce « nous » qui prend aux tripes et aux sentiments de vivre ce moment ensemble, … le quotidien qu’il soit en Inde et en Belgique reste le quotidien, … il nous fallait des vacances après cinq mois à Pondy, et de retrouver sur cette itinérance, … je me comprends. Et ça, comme vous le savez, c’est déjà une autre aventure que nous vous conterons dans quelques jours, …

(ici, il y a toujours trois jours de décalage au moins, le temps de télécharger les photos et les vidéos,.. c’est ça aussi Incredible India)
Bisous à vous tous ! Fab mais pour une fois, ce n’est pas moi

Une réflexion sur « Jaiselmer, aux portes du désert,… Bienvenue au Rajasthan et ses mille photos ! (1ère Partie) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s