Vang Vieng,…? La drôle, La belle…La caractérielle…

Ah Vang Vieng…c’est toute une histoire !!!

Pour commencer, Noé était un peu inquiet de cet arrêt entre Luang Prabang et Vientiane pour redescendre le Laos. La réputation de la ville lui faisait peur : mais pourquoi les emmener dans un endroit avec des drogués ? Effectivement, cette petite ville a été un lieu de rassemblement pour les fêtards du Laos : drogue, alcool, baignades dans la rivière et folies étaient au rendez-vous. Mais une année particulièrement mortelle a fait réagir le gouvernement et mettre un sérieux « hola » à toute cette histoire ; tout comme un film tourné par un célèbre acteur coréen qui a joué une scène avec un kart entre les rizières qui a fait rappliquer tous les Coréens fans de ce monsieur. L’ambiance à Vang Vieng a donc sérieusement changé, même s’il reste une rive très calme pour l’instant, et une rive beaucoup plus touristique. Mais pour raconter une histoire, il faut d’abord un début. Et ce début fut épique. Nous avions réservé une voiture afin de faire les 4 heures de routes. 5h30 réveil, 6h30 nous démarrons. 8h30 petite pause…

C’est là que l’histoire commence, mais Léo et Noé vont vous raconter :

Et une vidéo impressionnante, des photos qui en disent long,…

14h30, nous arrivons enfin. Pas d’hôtel réservé contrairement à ce que nous pouvions faire dans les autres pays, mais 2 ou 3 noms en tête, dont celui d’un français sur la bonne rive. Comme nous nous laissons vivre, un mail a juste été envoyé la veille mais sans réponse au moment du départ. Nous voilà donc devant les petites cabanes sur pilotis du Guest house. Le proprio est absent mais un panneau nous invite à rentrer dans son jardin impeccable. Nous y déposons nos sacs et libérons notre taxi. Le propriétaire arrive et nous dit gentiment que son Guest house n’est pas adapté pour 4 enfants…oups…  Il accepte de garder nos sacs et nous envoie dans une Guest house amie, un peu plus loin. A-t-on réservé ?…Non…. Discussion entre le propriétaire Anglais et sa coéquipière. Nous sillonnons entre les petites cabanes et tout au bout, on nous montre un baraquement en dur avec 3 chambres bien sombres…Euh il est où le charme ? Mais là c’est sûr, nos loulous ne peuvent pas déranger…. Effectivement, lorsque nous réservons, les hôteliers doivent nous accepter…alors que là, ils ont le choix de nous accueillir…ou non…. Enfin bref, nous sommes déçus et affamés (pas encore terrassés car je possède d’autres noms d’Hotels moins charmants sur l’autre rive que je pourrais même réserver en last minute grâce à notre ami Agoda…). Petite pause succulente chez une charmante dame lao, et son mari se montre…un français encore, Philippe, mais adorable cette fois….Ils tiennent un joli resto nommé « Le Lotus ». On lui parle de notre mésaventure et on lui demande conseil pendant que les enfants jouent.

Il nous propose d’amener Fab à la fin du repas, pour lui présenter une charmante famille Lao qui loue des cabanons en dur dans un grand jardin. Et là, Fabien revient avec 2 clefs du bonheur entre ses mains et le temps que Fabien revienne nous chercher, un miracle s’accomplit et le tracteur est bougé, comme les bâches ou le matériel du jardin et nous découvrons 2 pavillons bien plus confortables que ceux vu précédemment avec un terrain de jeu extraordinaire pour nos loulous et une vue sur les roches karstiques, les rizières depuis la terrasse pour les parents. Pas d’autres clients à part nous. C’est incompréhensible mais nous le savourons. Ce logement restera dans nos mémoires.

20171024_150012

Une fin d’après-midi au calme du jardin s’en suit…il est là notre bonheur.

Regardez :

Une autre folie de Vang Vieng la spéciale…non encore 2…ou 3….

-Pas de wifi ici ou très peu dans les cafés…Maya est horrifiée… 😉, et nous en retard du coup sur nos postes du blog….

-On va à la recherche de scooters dans notre quartier. On laisse les enfants tout à leur cabane au bout du jardin… Il y a 3 magasins. Le premier hors de prix, nous refusons. Le second : les scooters ne démarrent pas… euh, nous refusons à nouveaux.  Le troisième, le deal est accepté, nous payons, et au moment de prendre 2 casques par scooter, leur tête change. 2 par scooter, mais ça double le prix…Je crois qu’on se « fout de notre gueule ». On déchire le contrat, on récupère notre argent, et on retourne chez celui le plus cher mais qui est clair depuis le début…. Ouf, on a nos montures pour demain matin, mais ça ne s’est pas fait en peine douceur. Il est où le calme de notre havre de paix ?

Une dernière « folie » ? A Vang Vieng, il y a un office du tourisme. Sur certains blogs on a vu qu’ils y vendaient une super carte de la région, j’y envoie Fab et Noé. La dame ouvre la carte et montre les endroits touristiques sur la carte : « là, pas pour les enfants, là non plus, là non plus, là non plus… ». C’est bon on a compris, si on n’est pas protégé par un tour opérateur, Vang Vieng n’est pas pour les petits enfants baroudeurs.

Maintenant Vang Vieng la « Schizophrène » a des côtés tout à fait extraordinaire, même avec 4 enfants 😉 :

-La gentillesse de Philippe qui nous a guidés afin de trouver un chouette logement…, deux bungalows et un jardin extraordinaire ainsi que des propriétaires adorables., et des paysages… époustouflants et même plus. Bien plus sauvages que le Vietnam, on y retrouve des roches karstiques, des rizières à pertes de vues, des travailleurs dans les champs. Des émotions ressenties qui valaient réellement cet arrêt de 2 nuits avant la capitale.

Regardez un peu :

 

Nous sommes en basse saison. A part la horde de Coréens chevauchant leurs karts à proximité de la ville à 8 h du matin, c’est un bonheur de profiter des infrastructures un peu plus éloignées, prévues pour les touristes, tels que les piscines dans la roche pour nous… ou les grottes, les jeux aquatiques, l’escalade ou le karting pour les plus téméraires.

 

Cet aprèm nous reprenons la route vers Vientiane et nous vous raconterons… dans le bus ?

Erreur
Cette vidéo n’existe pas

A suivre, ...  » Vientiane – That Konglo : définition du Touriste entre des paysages » bientôt les amis.

Cha et co

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s