Sa Pà, des femmes et des enfants sur la route des rizières, un décor !

Chères amies, chers amis,

Vous raconter Sa Pà et notre expédition dans les hautes montagnes du Vietnam, c’est comme suivre une route vertigineuse entre des décors luxuriants, des vallées profondes, des montagnes perdues dans les nuages.

P1110441

C’est un autre Vietnam qui s’offre à nos yeux amoureux de la Nature, … Nous avons laissé définitivement derrière nous la Mer de Chine, ses plages, sa Baie d’Along pour nous enfoncer dans un Vietnam tellement différent. Pour vous avoir narré notre voyage depuis trois mois, nous donnons à notre périple un peu d’altitude.

Nous avions quitté Cat Bà en fin d’après-midi dimanche dernier pour traverser le Vietnam vers ses plus hauts sommets, direction nord-ouest. Nous prenons notre traditionnel bus de nuit qui fait étape à Hanoï, les enfants se retrouvent dans une ville qu’ils ont vraiment aimé, le temps d’un rapide souper puis, installation dans ces drôles de bus couchettes. Le trajet fut cependant court, la météo clémente, nous arrivons à 03h00 à Sa Pà et restons cloisonnés dans le bus surchauffé jusque 06h00; heure à laquelle il nous dépose enfin pour continuer sa route vers la Chine, toute proche.


LUNDI à Sa Pà.

Nous débarquons sur une place telle que nous l’imaginions, humide, gorgée d’eau, une température qui a fortement baissée; nous mettons nos pulls et sortons les K-ways : direction notre petit hôtel : Cha a laissé la surprise aux enfants, cette semaine, nous logerons dans un petit appartement de deux chambres, avec salon et cuisine, feu-ouvert, et deux chambres. Le logis rappelle celui d’ Hanoï.

Un petit chiot très sympathique nommé « Tune »,  » Toune », « Toutoune » nous accueille et même si, un peu effrayé de voir ce petit animal venir lui mordiller le pantalon et ses chaussettes, l’avenir nous dira qu’Auguste s’est fait un nouveau compagnon de jeux pour la semaine.

La sieste matinale est obligatoire pour se remettre de la nuit, seuls deux hommes, (qui ?) bravent la pluie fine à la recherche d’un déjeuner et d’un scooter. La route est boueuse, les trottoirs inexistants, Sa Pà n’est pas proprement une ville qui se visite, limité de toute part par les flancs des montagnes, elle est construite sur un petit plateau, un petit étang délimite les différentes routes et fait office d’axe routier. Toutes les routes sont entrain d’être refaites, nous y découvrons même un engin de chantier belge, nous sommes décidément partout, tout comme des bières trappistes au super marché. Un marché couvert forme le centre, juste à la gare routière. Les immeubles n’offrent pas d’ attrait particulier : Noé me le partage, nous sommes de retour dans le Kerala durant la mousson. Nous trouvons quelques sandwichs chauds que nous ramenons de suite au gîte.

A notre retour, nous en louons un deuxième et très vite nous voilà déjà sur la route. Nous prenons le temps de découvrir la ville et la parcourons dans tous les sens, même au marché avec un premier achat, les quelques courses pour notre premier repas et comme la nuit tombe vite, un bon petit film familial nous ramène au lit assez tôt. Demain, la grande expédition.

MARDI : entre Sa Pà et Lao Chaï

L’intro étant faite, le décor est planté, … nous n’allons pas vous endormir à vous raconter dans les détails un quotidien raconté pas à pas !!! Vous avez bien envie de rêver comme nous, non ? Alors changement de STYLE ! Pour vous faire comprendre ce que nous avons vécu ici, nous avons divisé notre aventure en 3 chapitres intitulés : « Sur la route », « Des enfants, des femmes et des hommes », « Des paysages dignes de Géo ».

Pour rêver comme nous sur LA ROUTE, venez, suivez-nous !!!

Sur la ROUTE, hé ben, il y a la route, près de 200 km parcourus en une semaine à du 20km/h, sur nos deux scooters de luxe, … être sur la route, c’est ce sentiment de liberté que nous vous avions déjà tant expliqué, nous avons la chance de cette autonomie qui fait qu’avec notre petit Auguste, nous ne ratons rien, enfin presque rien. C’est éviter de rester piéton et ne pouvoir parcourir que quelques kilomètres, c’est prendre une famille dans son dos et sentir la liberté d’avancer, de s’arrêter et d’admirer,… Nous avons pu voir ça !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et sur LA ROUTE, nous croisons de tout : des animaux (buffles, vaches, porcs, oies, …),

Nous prenons aussi les sentiers perdus et tombons sur des églises de quartier ou des lieux de cultes inédits, … des écoles, des marchés, des maisons perdues dans des hameaux,…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce qui nous a le plus fasciné, c’est la rencontre d’un autre monde, et sans aucun doute le plus touchant !!! « Les enfants, les femmes et les hommes »

« LES ENFANTS et LES FEMMES « , pris dans une photo, pour nous, au détour d’un sentier, d’une montée ou d’une descente, ils marchent sur la route, sourire et rencontre, ils jouent les enfants, elles gravissent des collines, arrachent les brins des rizières, fauchent le blé,… s’attardent en habits traditionnels autour d’un thé, viennent à notre rencontre,…

30 clichés que nous gardons précieusement, autant de cartes postales d’une région du monde où notre civilisation rencontre des ethnies si différentes, si traditionnelles, si hautes en couleurs.

Dans des PAYSAGES à couper le souffle, à perte de vues, ces rizières en balcons, une riziculture que nous pourrions découvrir dans les plus grands magasines ou reportages,… tellement grands, mêmes sous la brume, la pluie, ils sont fascinants de quiétude et de silence :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sa Pà, c’est ça pour nous ! Allez, conclusion en vidéo !

Un interview exclusif des parents !

à très bientôt, plein de bisous,

Fab

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s