Découvrez Phnom Phen et Kampong Chnang avec nos reporters de choc : Eléonore et Maya

Le 2 août 2017

« Maman et Papa m’ont dit qu’il fallait mettre un post, un article, une parution. Noé a fait S21, alors Eléonore et moi nous nous sommes entraînées dans notre chambre de l’hôtel avant de descendre dans la rue, juste devant, … De grands instants de franche rigolade, pas facile de parler face à la caméra. Une fois les premières prises réalisées, (pour un bêtisier futur ?) on descend tous devant l’hôtel. Maman et Papa se marrent, les clients français nous regardent curiosité : Le matériel est sorti, le micro branché, on se lance et oups, la vidéo ne fonctionne pas, alors via Youtube » ça marche enfin ! 

Phnom Phen ? La capitale du Cambodge offre de multiples facettes : entre sa longue digue qui borde le Mékong, ses restaurants et quartiers à touristes, se côtoient le modernisme des nouveaux hôtels aux quartiers plus populaires, des infrastructures en construction, des marchés un peu partout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Phnom Phen est vraiment une ville agréable, tant pour se balader, visiter les monuments, les temples ou encore ses nombreux marchés. La circulation grouille de scooters mais bien plus facile de s’y faufiler sans danger qu’en Inde,  très peu de bruits, les Khmers s’évitent et roulent lentement.

Ce n’est pas à PhnomPhen qu’il faut espérer trouver  les plus vieilles pierres, la ville est plutôt récente, seul le musée national offre à voir quelques antiquités, statues et bas-reliefs dans un cadre idyllique à côté de la grande digue. Il faut quitter la ville et s’en aller le long du Mékong pour découvrir que la banlieue est très vite campagnarde, faite de petits villages. Nous y avons trouvé un dimanche un petit restaurant au centre d’un village où les Khmers viennent se reposer en famille. Il était clair que la terrasse sur le Mékong était pour nous, des hamacs, un délicieux repas. Un vrai dimanche !!!

Phnom Phen, c’est aussi l’histoire, Noé vous raconte d’ailleurs très bien les horreurs de la guerre civile et du génocide qui a duré 4 ans, dans tout le Cambodge, à S21 (voir par ailleurs).

Une semaine suffit pour visiter la ville dans ses moindres recoins; nous avons repris la route pour Battambang, et première escale ? Maya vous la raconte !

Kampong Chhnang se situe à 80km de Phnom Phen, petit village flottant qui vit au rythme du Mékong et de ses crues. Situé au centre du Cambodge, il borde le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est : le Tonle Sap qui, s’alimente des eaux de ruissellement de l’Hymalaya et des confluents du Mékong et s’y jette par un petit canal en aval. C’est par ce canal que lors des crues du Mékong, son débit s’inverse et le lac reprend et les alluvions et le trop-plein du Mékong, le lac d’eau douce peu dès lors s’agrandir et augmenter sa surface navigable de près du double de sa superficie. Un fait unique dans le monde, merveilleuse nature. La saison des pluies et la mousson permettent d’irriguer ainsi quantité de rizières.

Se balader en barque sur les rives de ce lac est épanouissant, une beauté inégalée, un accueil et des sourires à chaque maison flottante abordée ! Le Cambodge comme on en rêvait ! Et nous en rêvons encore ! Regardez plutôt…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La suite, Battambang …

Nous y arrivons, vers les mythiques temples d’Angkor, au prochain épisode ? Bisous à tous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s